WCS Gabon

Bienvenue à WCS Gabon

Le Gabon est un véritable Jardin d’Eden Africain, abritant quelques uns des plus anciens vestiges de civilisations humaines sur Terre et un éventail varié d’espèces animales emblématiques d’Afrique Centrale. Des espèces telles que les gorilles, les chimpanzés, des éléphants et des mandrills vivent dans ses vastes forêts luxuriantes, tandis que ses côtes abritent des baleines à bosse, des tortues luths et plus de 60 espèces de requins et de raies. Comme un pont entre l’océan et les forêts vierges, ses côtes sont parmi les plus spectaculaires et les plus sauvages du Monde.

Le pays demeure un refuge pour la faune en raison de son isolement relatif et de sa faible démographie, en particulier sur la côte. Toutefois, des menaces émergeant du développement industriel et de la globalisation obligent le pays à trouver des stratégies de conservation innovantes afin qu’il demeure un refuge pour son incroyable biodiversité. Les parcs nationaux du Gabon, créés en 2002, sont les pierres angulaires de ces efforts de conservation, Bien qu’il reste encore beaucoup de travail à fournir afin de préserver cette nature unique en son genre.

Quelques faits saillants 

·         Le Gabon est aujourd'hui le dernier bastion des éléphants de forêts en Afrique Centrale. Près de 50.000 éléphants vivent dans les vastes forêts gabonaises. Les derniers éléphants « gros-porteurs » de grandes défenses du Bassin du Congo, peuvent encore être vus au Bai de Langoué dans le Parc National d’Ivindo.

·         Une troupe d’environ 800 mandrills peut être observée dans le Parc National de la Lopé. Il s'agit du plus grand rassemblement de primates connu au Monde, à l’exception de l’Etre Humain.

·         Le Gabon est le premier site de nidification des tortues luth au Monde. On estime à 41.000, le nombre de tortues femelles venant pondre sur les plages gabonaises.

·         Un des plus grands rassemblements de baleines à bosse a lieu le long des côtes Gabonaise au moment de la saison de reproduction après leur grande migration depuis l’Océan Australe. Une estimation récente indique que cette population comprendrait jusqu’à 10.000 baleines.

Défis 

Alors que le Gabon s'ouvre vers le monde extérieur et diversifie son économie, de nouvelles routes et le réseau ferroviaire apportent un afflux de travailleurs dans des régions précédemment isolées ou difficilement accessible, provoquant une hausse alarmante du braconnage et du trafic d’animaux sauvages, de déforestation, etc. De plus, à mesure que de nouvelles sources de minerais, de pétrole et de gaz sont découvertes, des conflits d’intérêts surgissent entre l'exploitation des ressources naturelles pour booster une économie en plein développement et la nécessité de préserver un patrimoine naturelle de grande valeur. 

WCS répond

L’histoire de WCS au Gabon a commencé en 1985, avec les premiers recensements des éléphants de forêt et du suivi d’un plan national d’évaluation des priorités de conservation. Ces travaux de recherche pionniers ont donné lieu à de remarquables résultats quand WCS a assisté le gouvernement dans la mise en place de son réseau de parcs nationaux en 2002, lequel comprend aujourd’hui 13 parcs couvrant plus de 10% du territoire national.

Ce nouveau réseau de parcs nationaux a été en grande partie le corollaire du  « Megatransect » réalisé par l’explorateur en titre du WCS, le  Dr. Mike Fay qui a exploré les forêts les plus inaccessibles du Gabon et de la République du Congo. Dr. Fay et ses assistants locaux ont parcouru plus de 3220km en 456 jours au cœur de la forêt du Bassin du Congo, préoccupés par la crainte que l’expansion de l’exploitation forestière priverait la communauté scientifique d’innombrables connaissances sur cet écosystème naturel. Les observations effectuées par Dr. Fay ont permis à S.E. le Président Bongo de mieux appréhender la richesse remarquable du patrimoine biologique de son pays. Des études ultérieures menées par WCS ont révélé que le Gabon abrite la plus grande population de tortues luths au Monde ainsi que les dernières grandes populations d'éléphants de forêt.

Aujourd'hui, WCS reste une des organisations internationales de conservation la plus influente au Gabon. WCS à étendu son engagement à deux grands paysages spécifique : le paysage côtier/marin et le paysage forestier. Globalement, WCS aide à renforcer les compétences du Gabon dans la gestion de son patrimoine naturel terrestre et marin, et à suivre les résultats des mesures de protection de la faune entreprise dans ce pays.

 

Publications

Email from:
 
Email to:
 
Message:


The person you email to will see the details you enter in the Form field and will be given you IP address for auditing purposes

News